Des abeilles et des hommes documentaire - expo39.ru

Des Abeilles et des Hommes (Documentaire un film de Markus)

LA critique lors DE LA sortie EN salle DU. Un grand-père qui avait construit une maison pour y loger sa collection de ruches a fait du documentariste suisse Markus Imhoof un vrai piqué des abeilles. Frédéric Strauss. Frédéric Strauss). Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes. Avec. Fred Jaggi (apiculteur John Miller (apiculteur Heidrun et, liane Singer (apiculteurs Professeur, randolf Menzel (neurobiologiste Zhang Zhao Su (ouvrière pollinisatrice Fred Terry (apiculteur avec la voix de, charles Berling \ un documentaire profondément humaniste " LE monde \ remarquable : on vole avec les abeilles " LIBÉration. Fasciné à son tour par ce grand cycle : les fleurs butinées deviennent fertiles, la pollinisation fait circuler la vie. Or ce cercle vertueux peut être brisé, comme jadis en Chine, où le réalisateur se rend : quand Mao ordonna, dans les années 1950, le massacre des moineaux, pour préserver les céréales, la vermine proliféra et on abusa des insecticides.

Des images magnifiques " premiÈRE \ somptueux " LE figaro magazine " À voir absolumen t \" france inter, en suppléments : Interview de, markus Imhoof - Scènes coupées (40 min) - Making-of - Galerie photos - Livret pédagogique prix du cinéma suisse 2013 dans les catégories «meilleur documentaire» - prix du film allemand 2013 dans la catégorie «meilleur film. Cette épidémie, d'une violence et d'une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir.

Le DVD : 9,83, paiement sécurisé. Markus Imhoof se fait leur porte-parole à tous, sans dramatiser à outrance la question du mal nouveau, et en partie mystérieux, qui frappe l'apiculture. Comme le dit un businessman qui loue ses ruches à prix d'or à des propriétaires d'amandiers à travers les Etats-Unis : «Avant, quand les abeilles mouraient, c'était comme un décès dans la famille ; maintenant, c'est.