Arme de xenophon - expo39.ru

Persée : Dire l'autre et l'ailleurs? Récit, guerre et pouvoir dans l

La Cyropédie, même si elle n'est qu'une sorte de biographie romancée et moralisante, touche donc à l'histoire, comme l' Agésilas, éloge du roi de Sparte que Xénophon a bien connu (T 21). Lui seul avec les chefs de lochos le traversa et examina s'il valait mieux faire retirer les Grecs qui avaient passé le ravin, ou faire avancer aussi audelà toute l'infanterie pour tenter de prendre la place d'emblée. Quand les vivres manquèrent aux environs du camp, en sorte que le soldat ne pouvait en aller prendre et revenir le même jour, Xénophon se munit de guides à Trébizonde, conduit la moitié de l'armée contre les Driliens, et laisse l'autre moitié pour garder le camp ; car les Colques qu'on avait chassés de leurs maisons s'étaient rassemblés en grand.

Il paraissait impossible de faire une retraite qui ne coûtât beaucoup d'hommes, et les chefs de lochos pensaient qu'on pouvait se rendre maître de la ville. Xénophon se rendit à leur avis et se confia aux indices donnés par les dieux ; car les devins avaient déclaré qu'on combattrait, mais que la fin de l'entreprise serait heureuse. Quand les hoplites, furent arrivés, il ordonna que chaque chef formât so). Xénophon sentit l'inconséquence des Grecs, et ne proposa point d'aller aux voix ; mais il persuada en secret aux villes de travailler volontairement à la réparation des chemins en leur exposant que l'armée s'éloignerait plus vite si les routes étaient ouvertes et commodes. L' Anabase est donc le récit, non seulement d'un témoin direct, mais d'un des principaux acteurs de cette aventure. Ce récit est-il véridique?  On y a, depuis longtemps, décelé des tendances apologétiques (F.