Les soeurs ketchup - expo39.ru

Nouveautés La Pastèque

Ensemble en denim clair, boléro rehaussé de fils d'argent pour Gvantsa aux yeux noisette, cheveux châtains longs jusqu'aux épaules. Bustier en gaze sur pantalon en cuir noirs pour Khatia, regard intense et cheveux de jais coupés à la garçonne. «C'est notre mère qui nous conseille disent-elles à l'unisson, de toute évidence réfractaires au shopping. «Une mère non couturière, mais styliste précisent-elles avec un brin de fierté. Élégantes, elles le sont, dans une absolue féminité. Ajouter le sucre et poursuivre la cuisson 1 heure à feu doux, en remuant à l'occasion. Verser dans des bocaux stérilisés chauds. Stériliser les bocaux de ketchup remplis et bien fermés dans l'eau bouillante pendant 15 minutes pour assurer une longue conservation.

Mais pour les deux, ultraféminines, talons aiguilles de plus de 15 centimètres. Pour ce qui est des goûts communs, la réponse est claire des deux côtés. L'art, la peinture, la littérature, les valeurs d'une vie, tout est en partage. Si Khatia a horreur du ketchup, Gvantsa déteste la viande et se déclare végétarienne convaincue. Si l'aînée lit facilement des romans (son dernier ouvrage est La chemise du serpent de Robakidze, auteur géorgien la cadette préfère la philosophie et elle nomme en dernière lecture Consolation à Hakvia de Sénèque.

Au menu, du Mozart, Schubert, Czerny et Liszt. Des pages colorées, alertes, vives. Un concert intimiste. Avec un plus qu'on voit rarement sur scène lors d'une prestation musicale : une complicité sororale fusionnelle.

Pour Khatia, c'est la concentration des sentiments, et elle revient à concerto de Rachmaninov qu'elle a si bien interprété avant hier soir. «Quand je suis au piano, dit-elle, mon âme est à nu, je ne peux rien cacher. C'est du solide, on peut compter sur elle.» Tandis que les notes aiguës sont saisies par la cadette qui confesse être plus portée à la fantaisie. Leur définition de la musique?