Les echos bourse potentiel - expo39.ru

Cours action arkema AKE Cotation Bourse Paris - Les Echos

CAC 40 4923,64 2,53, eNT PEA-PME 150 1477,15 -0,55, euro Stoxx 50 3425,81 2,17, dow Jones 17646,70 0,90, nasdaq Comp. 5031,86 2,27, dAX 10794,54 2,88, investir 10 GV 139,63 1,72, nikkei,12 0,65, cAC 40 2,53 (c eNT PEA-PME 150 -0,55 (c euroStoxx 2,17 (c) Investir 10 GV 1,72 (c dow Jones 0,90 (c nasdaq 2,27 (c) DAX 2,88 (c) Nikkei. Jean-Laurent Bruel, Gérant du fonds Gestys Biotech. Ses favorites: cardio3 biosciences. Nouveau programme dans les cellules CAR et résultats de phase III de C-Cure en 2015. Genfit. Le produit nest pas mort. Le recul du titre est une opportunité. Integragen. Plateforme génomique avec perspective de nombreux partenariats. Sacha Pouget, Gérant du fonds Kalliste-Biotech. Ses favorites: erytech pharma. Le dossier de Graspa sera soumis en 2015 pour une décision en 2016. Nous avons réuni cinq experts, analystes financiers ou gérants qui nous donnent leur avis sur le potentiel du secteur et leur façon den appréhender le risque. Ils nous livrent également leurs trois valeurs favorites. Pour ces deux sociétés, nous apprécions la qualité des résultats cliniques déjà publiés et leur capacité à aller sur dautres indications thérapeutiques. Cellectis. Pour le moyen terme, pour jouer le potentiel transversal des technologies et la qualité des partenariats.

Ses favorites: adocia. Faible risque de développement et fort potentiel de laccord avec Eli Lilly. Erytech pharma. Parcours clinique serein. Phase III réussie. Valorisation attrayante. Neovacs. Pour jouer une recovery sur une valeur à la casse et une indication prometteuse dans le lupus.

Nanobiotix. Une approbation de nbtxr3 pourrait intervenir en 2016 dans une indication. AB science. Newsflow riche attendu en 2015. Sébastien Lalevée, Gérant du fonds Pluvalca Biotech. Ses favorites: erytech et DBV technologies. À 15:38 - 1, commentaire(s lengouement pour le secteur de la biotech en France ne repose pas sur du vent. Les investisseurs qui ont misé depuis près de deux ans sur ces sociétés de recherche déficitaires qui ne réalisent pas de chiffre daffaires ont pu réaliser des gains spectaculaires (entre 150 et 1.400).

Vidéo sur Les echos bourse potentiel